Historique

Jean-Claude MICHEL est né en 1946, il intègre l’automobile dès l’âge de 18 ans.
Après avoir connu les différents postes de la filière commerciale (prospecteur, vendeur, chef de vente), il rejoint l’organisation du constructeur Peugeot dans diverses régions en tant qu’inspecteur commercial.

C’est en 1978 qu’il saisit l’opportunité d’acquérir sa première affaire Renault. Il s’agit d’une entreprise de 50 personnes commercialisant 900 véhicules neufs par an en Région parisienne.

En 1991, Jean-Claude MICHEL apprend la mise en vente de la concession Renault à La Rochelle. « Resté amoureux de la Région depuis l’époque où je sillonnais la France, je me suis intéressé au dossier et conclu le marché en septembre de la même année » nous confit-il.

La marque au losange lui confie que d’autres opportunités se présenteront dans le cadre de leur politique de plaque géographique. Jean-Claude MICHEL décide dès lors de revendre son affaire parisienne pour se consacrer pleinement à la Charente-Maritime.

C’est en 1993 que les points de vente de Rochefort et Royan se présentent et c’est au mois de mai que l’affaire se conclut. 1 an après, la concession Renault de Saintes rejoint le groupe.

Afin de développer l’activité de vente de véhicules d’occasion à La Rochelle, Jean-Claude MICHEL ouvre deux nouveaux points de vente à Aytré et sur la zone de Beaulieu à Puilboreau en juillet 1994.

Le groupe développe son activité par le service de location en août 1995. Loueur indépendant, puis contacté par Budget France, plusieurs agences naissent en Charente-Maritime et sur les départements frontaliers.

Enfin, dans le cadre de son expansion, c’est en juin 1999 que les concessions Renault de Saint Jean d’Angely, Cognac et Jarnac sont rachetées formant ainsi une des plaques mono marque parmi les plus concentrées de France.

Parallèlement, son fils, Stéphane MICHEL, faisait ses armes en Région parisienne : Etudes commerciales, une année passée en Direction Régionale Renault puis 2 ans en tant que conseiller commercial, pour la même marque, en succursale.

En 1996, il rejoint La Rochelle Automobile à la tête de l’équipe commerciale.
« Après 4 années à ce poste, l’envie d’apporter à la construction du groupe ma propre contribution mais également le besoin de renforcer celui-ci dans le cadre d’une représentation plus large, de coller à l’évolution de la demande m’a poussé à investir dans une autre marque ».

C’est en octobre 2000, à Rochefort, que la première concession Citroën est rachetée. Dès lors les choses vont très vite et la stratégie consistant à créer une plaque à l’identique de celle de Renault prend le dessus : Citroën Saint Jean d’Angely (janvier 2001), La Rochelle (juin 2001), Saintes et Royan (janvier 2002) rejoignent le Groupe MICHEL qui représente dès lors la totalité du réseau primaire pour les 2 marques en Charente-Maritime et Renault à Cognac.

Les années qui suivent ont contribué à renforcer de l’intérieur les structures existantes : naissance d’une Holding employant 17 personnes (juridique, fiscalité, comptabilité, ressources humaines, équipe qualité, informatique, services généraux…). Le groupe compte aujourd’hui 642 employés, soit 62,5 % de plus que le cumul des collaborateurs au moment des rachats.
Ces années ont également permis l’investissement dans l’embellissement des locaux, l’achat d’outillage, la formation du personnel…

En 2005 l’idée de représenter de nouvelles marques revient : la distribution automobile change, les attentes de la clientèle et de la législation aussi ; le Groupe MICHEL fait le choix de rester concentré sur son secteur géographique et investit dans les marques Audi et Volkswagen de Saintes, Royan et Cognac en janvier 2006.

C’est la dernière acquisition en date. Il n’y en a pas d’autre programmée à ce jour, mais Jean-Claude et Stéphane MICHEL restent attentifs à l’évolution du marché automobile Français et en particulier en Charente et Charente-Maritime.
Ils ont déjà eu l’occasion de refuser certains dossiers… ils sauront en saisir d’autres si cela est cohérent avec leur stratégie : celle d’une entreprise familiale qui tient à consolider chaque étape avant de passer à la suivante afin de développer en permanence une relation de confiance avec ses clients.

« Notre Groupe est aujourd’hui pour nos clients l’assurance d’une représentation forte sur le territoire, d’une plus grande réactivité et d’un choix permanent de pièces détachées, de véhicules neufs et d’occasions le plus important de la région.
C’est aussi la garantie d’un distributeur qui fait de la qualité et de la satisfaction client sa priorité au quotidien.
»

En Avril 2009, Jean-Claude Michel prend sa retraite opérationnelle après plus de 40 ans de carrière. Stéphane Michel prend ainsi la tête de l'ensemble du groupe.

« Cette évolution permet d'optimiser l'organisation interne en transversal et de renforcer la politique générale sur une même voie tout en conservant le respect de la politique de chaque marque. »

En 2012 le Groupe Michel se concentre sur ces marques nationales et arête la distribution des marques Audi et Volkswagen. Fin 2012 est marqué par l'inauguration de la concession pilote Citroën à la Rochelle, « la plus belle de France » d’après les représentants de la marque.

Imaginé dès 2012, le Groupe Michel a signé une inauguration haute en couleur à Royan. Symbole du raffinement et du luxe à la française, le 1er DS Store peut dès à présent ouvrir ses portes au public. Le concept DS Store est basé sur la personnalisation et le luxe.

Une expérience unique souligne Oliver Ertel, directeur du site. "Nous souhaitons que nos clients vivent une expérience unique, de l’accueil à la configuration de leur DS, jusqu’à la livraison".

Loin de se satisfaire de cette réussite, le Groupe Michel ne s'arrête pas là ! Après le lancement du 1er DS Store, le Groupe continue sur sa lancée en rachetant le site de Renault Angoulême, baptisé Renault Angoulême Automobiles. Cette opération permet au Groupe de devenir le distributeur exclusif des marques Renault et Dacia au sein des départements de Charentes et Charentes Maritimes.

Par conséquent, le hutième trophée du Groupe de l'Année est accordé par le Journal de l'Automobile et succède ainsi au groupe Bodemer. Ce résultat vient couronner l'audace et l'ambition de Stéphane Michel, qui a réussi en quelques années à faire du groupe un poids lourd de la distribution automobile classé 36e au dernier Top 100 du Journal de l'Automobile.